Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 

P1130061.JPG

 

 

 

P1020932.JPG

Voici les derniers petits recueils illustrés que j'ai publiés. il s'agit de brochures  au format: 15/12 cm.


 

P1050125

 

Préface


Accordons une attention toute particulière à ce prégnant recueil de Victor, qui révèle un tissu de sentiments bouleversants... Femme poète, artiste peintre, sculpteur…Victor mêle vocables et courbes, dans une évocation du sensible où le temps s'avère la symbolique majeure.

Les saisons des mots charrient amours et feuilles mortes... Dans le regard des statues, l'absence se dessine... Le long des routes, l'oubli racle ses sabots... La mer abreuve le silence du marin... Le vent entonne sa chanson, les portes se referment sur l'instant qui passe... La tendresse survit au cœur des feuillets froissés, la pluie sillonne les visages dans l'attente de quelque chose, de quelqu'un...

Les couleurs abandonnent les miroirs, et seule une prise de conscience lucide recompose le temps d'Aimer...

Victor a ce talent éblouissant d'imaginer pour nous l'autre côté de l'enfance.

Son écriture est pure poésie parce qu'en filigrane de chaque mot apparaît l'étreinte ambiguë de la vie et de la mort. La nuit creuse les heures offertes à l'ombre des mains... Le soupir éperdu de l'automne, les longues silhouettes du bord de mer, les lumières vieillissantes du soir, la musique de la pluie contre les vitres, la maison des novembres frileux, les pétales fanés qui jonchent l'été finissant, etc. revêtent le manteau opaque du Destin.

Dans un style flamboyant et une alliance subtile du verbe et de l'image, Victor laisse filer le temps entre ses doigts d'encre, nous prouvant - s'il en était encore besoin - que les histoires humaines se poursuivent jusque dans la course des étoiles...

Victor a la sagesse de reconnaître l'absence et de retenir l'émotion, sans jamais céder à l'envie d'arrêter les aiguilles de l'horloge sur le respir de l'aurore, lorsque la première rosée éclabousse les lueurs matinales...

Avec une maîtrise scripturale qui force l'admiration, Victor nous dit que les rêves sont à vivre même et surtout si le crépuscule tombe sur nos âmes meurtries et lasses...

Le vide est ailleurs, dans les non-gestes de millions de vivants.

Avec son recueil " Que devient le temps ? ", Victor accroche à nos ciels l'ultime beauté de l'être en partance... et c'est magnifique.

 

 

 

Nathalie Lescop- Boeswillwald

Présidente des " Amis de Thalie "

Docteur en histoire de l'art

 

 


 

P1050128

 

 

 

 

P1050126

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Les oeuvresdevictor.over-blog.com
  • Les oeuvresdevictor.over-blog.com
  • : un univers de création entre peinture, dessin, écriture, sculpture
  • Contact

Recherche

Textes